Témoignage d’Anne et son chien guide

Témoignage Anne, employée

©photo Joëlle Dollé

Entre mes cours de danse et mes sorties au cinéma ; mes promenades au grand air autour de Dijon et mes moments précieusement gardés pour mes deux grands enfants Victoire et Félix, j’ai des semaines chargées. Pour un stage de tango dans le sud ou un déplacement professionnel d’une semaine à Francfort, je voyage, je prends l’avion et le train sans me poser de question… Cette vie bien remplie, je la dois en grande partie à Heyjude, mon labrador croisé golden qui me sert de chien guide depuis maintenant deux ans. Mais pour moi, Heyjude est bien plus qu’un guide, c’est un compagnon de route affectueux et protecteur.

Quand j’ai perdu subitement la vue à l’âge de 30 ans, il a fallu que je réapprenne à vivre. Après 10 ans de canne blanche, je me suis décidée pour le chien guide et réalise aujourd’hui à quel point ce choix fut salutaire. Ne plus entendre le bruit de la canne sur le trottoir, ne plus se cogner maladroitement sur un poteau, Heyjude aujourd’hui et Titus hier (un beau labrador noir qui fut mon guide pendant 10 ans) ont changé ma vie et probablement celle de mes enfants. Pas une sortie sans qu’on m’aborde joyeusement pour me demander de caresser mon chien : Heyjude est pour moi une extraordinaire source de lien social. C’est la mascotte de mes collègues au bureau et de mes voisins de quartier.

Pas une journée où je refuse de sortir : avec mon chien, je vais où je veux quand, je veux. Et même si Heyjude avance d’un pas rapide, je n’hésite plus à sortir quand même en talons : mon chien a libéré aussi mon rapport à mon propre corps et à ma féminité. Grâce à lui, j’ai davantage confiance en moi.

Pour rien au monde aujourd’hui je ne renoncerais aujourd’hui au chien guide, pour le plus grand plaisir de mon entourage.